Search Diemer.ca

Samplings

The evidence from all OECD countries shows that the private sector is far more bureaucratic and much less efficient than the public sector when it comes to providing health care.
Ten Health Care Myths

Gentlemen from Hooker - and many other places - are quite literally pouring these and many other poisons into your coffee and your kids' juice. They just do it in a more indirect, anonymous, and apparently socially acceptable way.
150 Years of Dirty Water

Blogs

Words of Wisdom

  • Capital is reckless of the health or length of life of the laborer, unless under compulsion from society.
  • – Karl Marx

Favourite Links

In a Direct Line - Photo par Ulli Diemer

Abandonner l'intérêt publique

Par Ulli Diemer


La date: Samedi le 10 mai 2000. La température : Doux avec quelques périodes nuageuses.

L'heure : 15hr15 zone horaire en Europe Centrale, 9hr15 dans la zone horaire Est de l'Amérique du nord.

Le temps de jouer à l'extérieur si vous êtes un enfant. Le temps de se détendre si vous êtes un adulte, faire le ménage, prendre une tasse de café ou un bon verre d'eau froide.

Le temps, si vous vivez dans la petite ville Canadienne de Walkerton, en Ontario, marchant sur la rue Durham pour rejoindre vos voisins et regarder la rivière Saugeen s'enfler, et qui à inondé ses rives après une pluie torrentielle qui à duré jour et nuit le jour précédent. Le parc, quelques rues voisines, et quelques autos malchanceuses sont tous sous l'eau. Tout le monde est sauf, le dommage des propriétés ne semble pas si tragique.

Le temps, si vous vivez dans le Tollensstaat à la petite ville de Enschede en Hollande, vous vous arrêtez et regardez les camions sapeurs-pompiers se hâter vers l'usine à papier au bas de la rue ou, il semble qu'un feu à commencé.

Le temps, juste assez de temps de prendre les enfants et d'entrer à la maison quand deux explosions à l'usine en feu à ébranlé les fenêtres et lança les débris vers le ciel.

Après cinq minutes, il n'y a plus de temps. L'usine à papier est en réalité S E Fireworks (feu d'artifice), et à 15hr30, 100 tonnes d'explosifs détonnent une troisième explosion dévastatrice. Dans le Tollensstaat, aucune maison n'y à résistée. Dans le quartier prolétaire voisin de Mekkelholt, 400 maisons sont complètement détruites et un autre 1,000 sont endommagées. Au moins 20 personnes sont mortes et plus de 900 blessées.

Dans les jours suivants, incrédulité et choc sont remplacé par la colère et des demandes de réponses. S E Fireworks, a été révélé, fonctionnait en flagrant délit aux procédures fondamentales de sécurité, cependant les inspecteurs gouvernementaux ont routinement approuvé des permis d'opération pendant que les autorités locales et les services d'urgences n'y ont même pas été informés qu'une usine de feu d'artifice à été permis de fonctionner dans un quartier résidentiel. Il semble que le Gouvernement Hollandais serais coupable de négligence criminelle.

Au même moment, à une distance de plusieurs milliers de kilomètres à Walkerton, la journée paraissait paisible et bien ordinaire. Mais invisiblement, sous la surface, quelque chose à changé même si les citoyens ne le savent pas encore, Walkerton ne sera jamais de même. L'eau contaminée par le fumier de bétail qui c'est infiltré dans un puit mal scellé duquel Walkerton prend son eau, passant par une usine de traitement d'eau mal entretenue dans lequel le système de javellisation fonctionne très mal, et maintenant pompé dans toutes les résidences.

En moin de quelques jours, sept personnes sont mortes et un autre 2,000, presque la moitié de la population de la ville ont été violemment malade.

Aussi à Walkerton dans les jours et semaines qui suivent, il y a la colère et les gens veulent des réponses. Les résidents apprennent que le gouvernement provincial de l'Ontario, était responsable de la sécurité de l'eau potable de la province, à délibérément démantelé des parties vitales des infrastructures de la santé publique sous le nom de « couper le superflu ». Le gouvernement, ça été révélé, le savait et à ignoré les alarmes de leur propres experts et agences, que leur coupures mal considérées pour la protection de l'environnement et de la santé pourraient compromettrent la santé publique. Engagé a un agenda de "marché libre" de restruction gouvernemental, ceçi les on mis en position pour un désastre en coupant du personnel d'inspection, laboratoire d'analyse et l'élémination de dénontiation et procédure d'exécutions.

Les tragedies d'Enschede et de Walkerton sont des prédictions inquiétantes. Des instances mortelles à des tendances horrifiantes dans les pays industrialisés avançés. Les gouvernements coupent les fonctions régulatoires et protectives essentielles pour assurer la sécurité publique, ou les abandonner à des intérêts privés. Le résultat peut devenir tragique.

En novembre 1999 dans la ville Italienne de Foggia, plus de 50 personnes périssent dans un feu d'édifice situé dans un quartier prolétarien contenant des apartements, s'est soudainement effondré au milieu de la nuit.Les investigateurs on blâmé la mauvaise qualité de construction tout en omettant de suivre les codes de constructions d'édifices.

En Turquie le taux de mortalité dans le tremblement de terre en aout 1999 fut beaucoup plus élevé qu'il ne le fallait parce que supposément plusieurs edifices qui devaient résister??aux tremblements de terre, furent construites sous des standarts de construction inférieurs. Il à été dévoilé que les officiaux civiles avaient complotés avec les entrepreneurs pour la certification des constructions d'édifices à des critères inférieurs. Il y a eu outrage mais sans effets majeures. Après un an, personne n'a été chargé, et certains entrepreneurs qui on construit les édifices détruites, on gagné les contrats pour la reconstruction.

En Belgique, en été 1999 d'énormes quantités de nourriture y compris des oeufs, des produits laitiers,du porc, du bœuf, des plats cuits au four, ont été trouvé contaminés avec des PCB et dioxine. Les produits chimiques ont été mélangés avec du gras animal, et le gras fut ajouté avec la nourriture pour bétail, une routine encore normale dans les pratiques modernes d'élevage de bovins, malgré la furie du public avec la maladie de la vache folle, reliées aux bovins se nourrissant de viandes sous produites. En apprenant le problème de contamination, les autorités Belges l'ont gardé secret pendant quatre semaines avant d'informer le public. Le prétexte officiel de retarder l'explication étais que le gouvernement voulais conduire des examens additionnels pour confirmer le résultat avant de soumettre les producteurs à la difficulté de détruire leur produits

Plus tard cet été, la Belgique décide d'élever le niveau admissible de dioxine dans la nourriture, en montrant que les standards étaient trop sévères donc trop pénible pour les producteurs

La tactique est de baisser les critères de santé, au lieu de faire des changements coûteux. Pour satisfaire les demandes des groupes qui leur font pression.De plus en plus les gouvernements choisissent d'accommoder les demandes de l'industrie, même si ça met le public en plus grand danger

Aux Etats Unies, une nouvelle législation réglant les pesticides à été dévoilée…après qu'elle y fut passée…ayant été écrit par un groupe d'intrigants industriel travaillant derrière les rideaux. La nouvelle loi, une copie presque mots pour mots, la présentation du groupe d'intrigants à législateurs amicaux, sont beaucoup plus difficile pour les régulateurs de restreindre les pesticides existants et rendrent plus facile aux compagnies d'apporter des produits chimiques aux marché. Tandis qu'avant il était nécessaire de produire des évidences que les pesticides pouvaient être utilisés sans risque. La nouvelle législation renverse la responsabilité de preuve.

Un nouveau pesticide peut donc être mis sur le marché à moins que les régulateurs gouvernementaux peuvent donner des évidences conclusives qu'il est sans risque. Puisque les maladies reliées aux pesticides peuvent prendre des années avant qu'elles deviennent évidentes, les dangers de cette approche sont clair.

Ça devient de plus en plus clair que nous sommes témoin d'un renversement des systèmes et structures des sociétés occidentales qui ont développés ces derniers siècles ou plus, pour sauvegarder la santé et la sécurité publique. Une nouvelle génération de politiciens et chefs d'entreprises, imprégné d'idéologies du marché libre,passant au dessus sans réflexions ou compréhensions des conséquences,à l'équipement que les générations précédentes ont construites, pièces par pièces pour adoucir les aspects les plus dangereux des civilisations industrielles.

A ce résultat nous perdons pas seulement des mécanismes spécifiques protectionnistes et régulatrices aussi important qu'ils sont, mais la compréhension pourquoi ils existent, pourquoi ils ont d'abord été créés. Les expériences du passé durement acquises, les désastres que nos ancêtres ont appris à des coûts très élevés, est en train de disparaître dans le trou de la mémoire.

Allan Kennedy, dans « La Fin des Valeurs Actionnaires », raisonne que les grandes corporations ont subis des changements moyens durant les deux dernières décennies en abandonnant les stratégies traditionnelles de croissance à long terme en faveur de maximiser des retours immédiats. Les exécutifs où la majeure forme de rénumiration est maintenant leur option actionnelle et non leurs salaires, à qui les actionnaires demandent de larges et rapides gains dans la bourse, sont maintenant par-dessus tout, concerné avec la maximisation des revenus à court terme. A cette fin même, les intérêts à long termes des corporations sont souvent sacrifiés. Kennedy cite des exemples de grandes companies vendant leur capitaux et coupant leur departments de recherches et dévelopements pour faire monter les prix boursiers. Le modèle pour devenir riche est maintenant le "high tech start-ups", "l'Offrande Initiale Publique" à mis des fortunes dans les poches de leurs fondateurs, même si la compagnie ne fait jamais un profit, ou lancer in produit bidon sur le marché. Kennedy cite qu'un important PDG qui repoussa la question regardant la miopie de cette approche avec ce commentaire: "Pourquoi dois je m'en soucier? Je vais être parti longtemps avant que quelqu'un s'en aperçoive".

En meme temps, les gouvernements inspirés par la même idéologie du marché libre, y ont fais un article de confiance que le secteur privé le plus efficace à fournir la plupart des produits et services, et ceçi, si un service doit absolument être fournie par le secteur publique, doit être modelé sur le secteur privé. Les politicians Néo Démocrates et troisième façon partagent aveuglément cette foi dans le secteur privé et leur façon avec leurs rivaux conservateurs. Le résultat le plus souvent, est que la responsabilité de guarantir la sécurité publique est dans les mains de companies qui sont en conflit d'intérêt: moin ils dépensent sur l'infrastructure, l'entretien, équipement de sécurité et personnel, plus les profits seront plus élevés.

Le coût potentiel de ce conflit d'interêt à été révélé dans une enquête sur le désastre ferroviaire de Paddington en Angleterre où 31 personnes ont péris quand le train à brûlé une lumière rouge. Thames Train, la compagnie privé à qui appartenais le train fatal, ont pris une decision l'année précédente de ne pas équipé sa flotte entière avec des protections automatique qui arrêterais un train à une lumière rouge et qui pourrai prévenir l'écrasement. La decision à été prise malgré l'occurrence d'un accident ferroviaire à Southall en 1997, et malgré les répétitions d'incidents où des trains on brûlés la lumière rouge, évité de justesse des collisions. ThamesTrain considéra que5.26 millions de pound sterling étaient trop dispendieu pour le système… par contre la compagnie à payé en prime 4.23 millions de pound sterling aux actionnaires dans l'année où ils ont decidé de ne pas procéder avec leur système de protecton "ATP", et un autre 3.25 millions de pound sterling de prime l'année suivante.

Une autre alarme dramatique où cette approche peut aller, à frappé Aukland en Nouvelle Zélande au début de 1998. Les cables principaux approvisonnant le pouvoir électrique dans le centre-ville d'Aukland tomba en panne, et le quartier des affaires fut laissé sans pouvoir. Malgré les efforts pour le repartir, ils échouèrent: Ils a fallu 66 jours pour que le pouvoir revienne. La vie normale c'est soudainement arrêté: les edifices résidentielles et d'affaires ont dûe être evacuées. Une enquête qui suivie démontra que la compagnie d'électricité privée avait donc éléminé ce support comme des dépenses inutiles

Cette meme logique étroite c'est faite connaitre avec le scandal du Ford Pinto quand le reservoir d'essence à explosé dans les années 1970. Des documents internes de Ford à démontré que les exécutifs chez Ford ont cruellement pesés les coûts de rappeler les autos et de réparer les reservoirs à essence ($11.00. par auto) contre le coût de régler des poursuites judiciaries par des individus tués ou blessés dans une explosion de réservoir à essence,(une moyenne permissive de $67,000 pour une brulûre, $200,000 pour un décès) et ils ont concluent que ce serait meilleur marché de résoudre une réclame d'assurance et laisser les reservoirs d'essence exploser

Les investigateurs maintenant questionnent si des calculations semblable ont jouées un role dans l'omission de traiter énergiquement le problème de séparation de bande de roulement dénoncé sur Ford Explorer avec des pneus de Firestone. Plus de 150 morts dans plusieur pays ont été associés à des séparations de bandes de roulement sur ces pneus. D'après des exposés par des journalistes investigateurs, Ford et Firestone ont négligés d'informer les autorités régulatoires aux États Unies qu'un problème existait même qu'ils avaient déja rappelés les pneus problématiques en Arabie Séoudite et au Vénézuéla, et étaient en train de régler des poursuites judiciaries de victimes et de familles blessées à cause de ces accidents. La condition de régler les pousuites avec les victimes, Ford et Firestone demandèrent que les évidences soient laissées en silence. Si les défauts étaient devenues connaissances publiques, plus tôt, sans doute beaucoup de vies auraient été épargnées.

Ceux qui ne se souviennent du passé, sont condamné à le répéter. -George Santayana

Les sociétés industrielles ont appris au cour de décennies, que les intérêts privées ne peuvent être fait confiance de sauvegarder l'intérêt publique si il y à conflit avec leurs intérêts. C'étais une dure leçon apprie aux coûts de plusieurs vies, mais le résultat à été graduellement, pièce par pièce, pays par pays, une infrastructure de régulations publiques et d'agences et procédés mis sur pied pour protéger la santé publique et la sécurité. L'infrastructure est maintenant sapée pas seulement de l'extérieur, mais du gouvernement même.

Nous pourrions être force de réapprendre une dure leçon que nos ancêtres ont appris, à nos coûts.

 


Publié en New Internationalist.

Also available in English: Abandoning the Public Interest
También disponible en español: Abandonando el Interés Público.
Also available in German: Desintresse am Öffentlichen Intresse.
Also available in Italian: L’abbandono dell’interesse pubblico.
Also available in Portuguese: Abandonando o interesse público.
Also available in Swedish: Att överge allmänintresset.
Also available in Japanese: Abandonando el Interés Público.
Also available in Chinese: here (simplified) and here (traditional).


Ulli Diemer
Contact



Subject Headings: Accidents - Building Standards - Conflict of Interest - Corporations/Influence on Government - E. Coli - Food Safety - Government Downsizing - Health & Safety - Health & Safety/Policy & Legislation - Pesticide Safety - Pesticides - Privatization - Public Health - Public Interest - Public Safety - Railway Safety - Regulatory Affairs - Regulatory Law - Transportation Safety - Water Safety